Fermeture de Claiming Spaces : les DDH Burundais apprennent de nouveaux outils stratégiques.

IMG_6838

Le projet des Défenseurs des Droits de l’Homme de l’Est et de la Corne de l’Afrique (EHAHRDP), est fier d’avoir complété sa formation d’une semaine: “Claiming Spaces: Outils stratégiques pour défenseurs des droits de l’homme” ce Vendredi 12 Décembre 2014 à Bujumbura. Cet évènement a vu se réunir à Bujumbura des défenseurs des droits de l’homme provenant de chaque coin du pays, et est le quatrième que EHAHRDP organise pour célébrer la Journée Internationale des Droits de l’Homme. Auparavant, l’évènement a eu lieu en Ouganda, en Tanzanie et au Sud Soudan.

La cérémonie d’ouverture de Claiming Spaces était présidée par Son Excellence M. Patrick Spirlet, Chef de Délégation et Ambassadeur de l’Union Européenne au Burundi ; Son Excellence M. Jean Bosco Barege, Honorable Ambassadeur Burundais en Ouganda ; et Frère Emmanuel Ntakarutimana, le président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH).

M. Hassan Shire, Directeur Exécutif de EHAHRDP a souhaité la bienvenue aux participants : « Je vous implore de prendre en compte les outils qui seront mis à votre disposition lors de ces ateliers, afin de demander de manière professionnelle et constructive la redevabilité des autorités qui vous gouvernent, d’exposer les menaces qui pèsent contre les défenseurs des droits de l’homme, et d’utiliser les mécanismes de protection pour répondre à ces menaces dès lors qu’elles apparaissent ».

Les quatre jours de formation qui ont suivi étaient constitués d’ateliers professionnalisant en gestion de la sécurité, accès aux mécanismes des droits de l’homme régionaux et internationaux, gestion du stress, investigations, documentations et monitoring de violations des droits de l’homme, stratégies de plaidoyer, et sécurité numérique. Les défenseurs des droits de l’homme venus des quatre coins du pays ont pu apprendre et améliorer leurs pratiques grâce à ces sessions, mais aussi échanger sur leurs propres expériences de défenseurs des droits humains et élargir leur réseau. Nombreux défenseurs ont exprimé leu souhait d’approfondir sur certaines des thématiques abordées, et EHAHRDP compte prolonger son travail de renforcement des capacités de la société civile burundaise au court de l’année 2015.

IMG_6755

Une conférence de presse fût organisée le 10 Décembre 2014 où M. Benjamin Moreau du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme, Fr. Emmanuel Natakarutimana, Président de la Commission Nationale Indépendante pour les Droits de l’Homme (CNIDH) et M. Hassan Shire discutèrent de la situation des défenseurs des droits de l’homme au Burundi. M. Shire fit des recommandations au gouvernement Burundais et à la CNIDH lors de cette journée symbolique : « Premièrement, je souhaite encourager le gouvernement du Burundi à ratifier la Chartre Africaine sur la Démocratie, les Elections et la Bonne Gouvernance, un outil important pour faciliter la redevabilité et la transparence. Deuxièmement, je souhaite voir les citoyens et les ONG du Burundi avoir accès à la Cour Africaine des Droits de Humains et des Peuples, afin de mettre fin à l’impunité. Enfin, je recommande à la CNIDH de mettre en place un bureau pour les défenseurs des droits de l’homme afin de continuer le dialogue avec les défenseurs, et documenter les violences auxquelles ils font face. »

Une délégation de EHAHRDP a aussi eu l’honneur d’assister la remise du prix Manirumva, organisée par l’OLUCOME. Ernest Manirumva, un défenseur des droits de l’homme reconnu et vice-président de l’OLUCOME, fut assassiné en 2009. La quatrième édition de ce prix chercher à récompenser les efforts et le courage de ceux qui ont chercher à sauver leurs compatriotes d’ethnie ou de religion différente lors de la guerre civile de 1993 à 2005.

La cérémonie de fermeture de « Claiming Spaces », était présidé par Son Excellence Abshir Hassan, Ambassadeur Somalien au Burundi, qui fit une allocation de fermeture et Son Excellence Jolke Oppewal, Ambassadeur des Pays Bas au Burundi. Lors de son intervention, S.E. Jolke Oppewal a cherché à souligner le soutien que son pays souhaite apporter aux défenseurs des droits humains Burundais : « Les Pays Bas réaffirment, par le biais des lignes directrices de l’Union Européenne sur les Défenseurs des Droits de l’Homme, son engagement à soutenir les DDH burundais, y compris les défenseurs des droits des minorités sexuelles ». Vital Nshimirimana, Président de FORSC, a remercié EHARHDP d’avoir organisé cet évènement, et souligné l’importance de rester unis au sein de la communauté des DDH Burundais : « Nous sortons tous de cette salle, sans exceptions, défenseurs des droits de l’homme ».

IMG_6750

« De nier à quelqu’un ses droits humains est de remettre en question son humanité », a dit S.E Ambassadeur Abshir Hassan lors de son allocution de fermeture, en citant Nelson Mandela. En tant que membre de longue date de EHAHRDP, et un défenseur des droits de l’homme qui a reçu des formations de EHAHRDP, il a félicité le Burundi pour cet événement réussi, et a parlé de la situation des défenseurs des droits humains en Somalie. S.E M. Abshir a conclu la conférence en disant : « votre travail en tant que défenseurs des droits de l’homme est très utile. De la part de la communauté des défenseurs des droits de l’homme, je vous remercie pour votre travail et vos contributions. Soyez justes, honnêtes, et bons. »

IMG_6759