Press Release
Déclaration de la 3e réunion des points focaux du réseau des défenseurs des droits humains de l’Est et la Corne de l’Afrique

Ayant considéré les rapports sur la situation des défenseurs des droits humains dans chaque pays de la sous-région à savoir le Burundi, le Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, le Rwanda, la Somalie (et le Somaliland), le Sud-Soudan, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda;

Préoccupé par les menaces croissantes  et les défis auxquels les défenseurs des droits humains opérant dans la sous-région continuent de faire face, y compris le recours à des mesures législatives visant à limiter le travail des défenseurs des droits humains et leur liberté de rassemblement , d’association et d’expression;

Préoccupé  également par les menaces de radiation d’enregistrement utilisées comme une forme de harcèlement à l’encontre de nombreuses organisations de défense des droits humains dans la sous-région, y compris un certain nombre de membres d’EHAHRD-Net;

Prenant note  des défis particuliers auxquels sont confrontés les défenseurs des droits humains qui travaillent sur des sujets  politiquement sensibles tels  que la gouvernance, la corruption, la lutte contre le terrorisme, les ressources naturelles et les droits des minorités sexuelles;

Reconnaissant les défis particuliers auxquels sont confrontés les groupes les plus à risque des défenseurs des droits humains tels que les femmes défenseurs des droits humains, les défenseurs des droits des personnes LGBTI, des journalistes qui travaillent pour mettre fin à l’impunité et la corruption et les défenseurs des droits humains travaillant dans les zones de conflit;

Exprimant la  solidarité avec tous les individus et groupes de défense  des droits humains  qui ont fait l’objet d’attaques, de menaces et de harcèlement;

Saluant  les résolutions adoptées à la 51ème session ordinaire de la Commission Africaine des Droits Humains et des Peuples sur la situation des droits humains en République Démocratique d’Ethiopie (ACHPR/Res.218 (LI) 2012), sur la situation entre le Soudan et le Sud-Soudan (ACHPR/Res.219 (LI) 2012) et sur les attaques contre les journalistes et les professionnels des médias en Somalie (ACHPR/Res.221 (LI) 2012), et la résolution sur la situation des droits humains en Érythrée (A/HRC/RES/20/20), créant le mandat du Rapporteur Spécial de l’ONU sur la situation des droits humains en Érythrée à la 20ème session du Conseil des droits de l’homme;

Réaffirmant l’importance de travailler en synergie et favoriser l’échange  des bonnes pratiques à travers le réseau;

Les représentants des points focaux du Réseau des Défenseurs des Droits Humains de l’Est et la Corne de l’Afrique en réunion le 28 et 29 août 2012 au Speke Resort Munyonyo, Kampala, Ouganda :

Demandent aux autorités nationales et régionales de modifier des lois  et politiques qui limitent  le travail des défenseurs des droits de l’homme pour être en conformité avec la Déclaration des Nations Unies sur les Défenseurs des Droits Humains notamment  la loi régissant des ONG « Charities and Societies Proclamation (2009) »  en Ethiopie;

Exhortent les autorités nationales et régionales de faire en sorte  que les défenseurs des droits humains soient pleinement consultés lors de la préparation des projets des lois affectant leur environnement de travail;

Appellent aux autorités nationales et régionales à promouvoir les lois , les politiques et les pratiques qui garantissent le plein respect des droits à la liberté de rassemblement, d’association et d’expression  comme d’autres droits énoncés dans les instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l’homme, en particulier la Déclaration des Nations Unies sur les Défenseurs des Droits Humains.